mardi 16 novembre 2010

Moment décisif

D'ici le 19 novembre je devrai faire un choix qui influencera le cours de mon été ... tout mon été.
Et je ne sais pas quoi faire !

J'expose la situation. Je ne sais pas si je devrais ou non retourner travailler au camp .

Une partie de moi me dit que oui. J'adore cet endroit, j'aime les jeunes (même les plus difficiles), j'aime l'ambiance, j'aime animer et être en pleine nature. J'ai le camp ! Cependant, l'été dernier j'ai eu un "down", j'ai eu envie d'arrêter ; de ne plus revenir l'été suivant pour une 6ème année. De vivre autre chose, de passer un été plus "relax", un été dans mes affaires. Mais, depuis la fin août je chantonne les airs du camp, et je m'en ennuie.

L'autre partie de moi, comme mentionnée précédemment a envie de vivre autre chose. Il y a aussi le fait que je suis en couple depuis peu. Avec un homme merveilleux et que j'aime ! Ce n'est pas tant le fait que je ne peux pas vivre sans le voir mais .... il part en stage à l'hiver à Québec (je suis à Sherbrooke) donc on ne se verra que les fds. De plus, je pars en stage en Belgique en mars et avril et resterai une partie de mai en France. Donc, 3 mois sans se voir et 2 mois à se voir les fds seulement. Et là de partir un autre 2 mois et ne revenir qu'aux deux semaine.

Cependant, si je choisi l'option de ne pas retourner au camp je devrai considérer certaines choses telles que ; mon logement ici, un emploi, les épiceries et les sorties. Au camp, je n'ai pas de logement ni d'épicerie et encore moins de sortie à payer. 4 mois sans payer de loyer et d'épiceries !!!! Je ne crois pas que trouver un logement sera tant difficile, du moins je ne pense pas. J'ai déjà plusieurs options, squatter le domicile d'un(e) amie(e), squatter le domicile de mon amour (sans trop le déranger dans sa dernière session de cours et cela si nous sommes encore ensembles ce que je souhaite de tout coeur) , tenter de ravoir une chambre en résidences (même si je n'ai pas de session d'été), ou me trouver un appart (j'ai déjà des gens intéressés à cohabiter). Pour l'emploi, je ne crois pas que cela soit un problème d'en trouver un et un que j'aime. Ce qui me fait un peu raller c'est de retomber en bas de l'échelle, mais bon ! Je ne peux pas tout avoir et si je veux du changement je dois accepter certaines choses et en laisser aller d'autres.

Je crois que je ne rappliquerai pas au camp, mais donnerai mon nom pour faire quelques journées de classes vertes et pour venir faire des relèves (si mon horaire me le permet) et préparer le party final.

Il est clair que je vais m'ennuyer énormément du camp, qui aura à tout jamais une place de choix dans mon coeur.

Mais ....est-ce que je prend la bonne décision ? Ferais-je mieux d'appliquer ? Ou attendre de voir ce que la vie me réserve pour cet été ? ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire