dimanche 3 juin 2012

Rétrospective émotive de la fin du BAC :)

Tout a commencé il y a bientôt quatre ans! De Pékin à Londres, voilà comment j'ai commencé ce périple qui tire à sa fin.

En août 2008, nous sortions (pour la majorité) du collégial, et sautions à pieds joints dans l’univers de l’enseignement préscolaire et primaire. Une initiation pas trop périlleuse, de premiers cours silencieux. Pour ma part, je suis partie de chez mes parents en ne connaissant personne qui partirait étudier avec moi dans cette contrée lointaine. Sans blague, c’est sûrement une des meilleures décisions de ma vie. Bon, c’est certain que je ne peux savoir ce que j’aurais vécu si j’avais choisi une autre université, mais je peux affirmer que j’ai passé des moments merveilleux à Sherbrooke. J’ai eu la chance de rencontrer des gens merveilleux, des enseignants hors du commun qui resteront à jamais dans mon cœur. De la petite étudiante que j’étais en 2008, je peux dire qu’aujourd’hui je suis une femme plus qu’épanouie et Sherbrooke en est pour beaucoup. La chance que j’ai eue de m’impliquer dans diverses instances et comités m’a ouvert des horizons que je ne pensais jamais atteindre. Au fil des sessions, des liens se sont créés et certains ne se déferont jamais. Au fil des sessions, nous avons passé à travers diverses gammes d’émotions. Au fil des sessions, nous avons développé un sentiment d’appartenance et je crois que nous pouvons être fiers de nous. Et voilà que nous nous quittons pour entreprendre un nouveau périple; celui de nos vies d’adultes et futurs enseignants. Peu importe ce qui nous attend aux cours de prochains mois (surtout avec la grève; je ne m’étendrai pas sur le débat ici), je tiens à dire que ces quatre années ont été mémorables. Pour faire ma « matante quétaine du BEPP », je chante « on s’était dit rendez-vous dans 10 ans… On verra quand on aura 30 ans… » ....
Voilà ....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire